Archives mensuelles : septembre 2012

Man Vs. Gnome 3 : Premier chapitre

 

man vs gnome 3

À la découverte de l'inconnu...

Depuis quelques temps, niveau Linux je me suis stabilisé sous Debian Testing (Wheezy). Le truc marrant, c’est que la dernière fois que je l’ai réinstallée, j’ai eu la surprise de voir qu’elle était livrée avec Gnome 3 et son Gnome Shell.

Or moi et Gnome 2, c’est un peu comme un vieux couple : on s’engueule de temps en temps, on essaye parfois d’aller voir ailleurs, des Desktop Environments comme KDE ou XFCE aux plus sobres (mais très bons) Window Managers comme Fluxbox, Openbox, mais finalement, on finit toujours ensemble à nouveau…

Du coup, moi qui était jusqu’à ce jour un adepte de Gnome 2 «Classic», n’ayant jamais utilisé Gnome 3, j’ai pris le parti d’essayer de survivre dans ce nouvel environnement…

Lire la suite

La mini lib réseau

 

Plusieurs fois (pour des projets Epitech notamment), j’ai eu à faire ce qu’on appelle des sockets Unix en C

Des chaussettes unies haussées ?

Autrement dit, des programmes sur le modèle client/serveur qui se connectent via le protocole TCP/IP dans un environnement Unix (comme par exemple Linux), codés en C.

(Si vous n’avez pas compris ces premières lignes, inutile, j’en ai peur, d’en lire davantage… 😉

Lire la suite

Métamorphose

Juste une note pour dire que le design du blog n’est pas du tout à son état final, que tout n’est pas encore fonctionnel et que j’y travaille…

Il ne faut donc pas s’étonner de voir des choses qui ne marchent pas ou des trucs bizarres (le bandeau devient rose…) 🙂

metamorph

Dans un billet intitulé "Métamorphose", j'ose le Metamorph. (Et je sors)

10 bonnes raisons de lire Bilbo le Hobbit avant d’aller le voir au cinéma

Il y a deux sortes de personnes dans le monde : ceux qui redoutent décembre 2012 à cause d’une prétendue fin du monde, et ceux qui l’attendent avec impatience en raison de la sortie du premier volet de Bilbo le Hobbit au cinéma. Je fais partie de la deuxième catégorie, même si, dans le doute, j’irais voir le film dès sa sortie, on sait jamais, ce serait trop bête de mourir sans l’avoir vu…
Lire la suite