Québec: petite parenthèse sur la Nintendo 3DS

Aujourd’hui, j’aimerais consacrer un court article aux problèmes simples, mais pas forcément évidents à diagnostiquer, d’emmener sa Nintendo 3DS en voyage…

J’ai pris ma 3DS avec moi au Québec, comme beaucoup d’autres gens (pour streetpaaaass).

Déjà, premier écueil dans lequel je suis tombé : le chargeur européen ne gère pas la tension américaine (110 V) ! Un adaptateur de prise ne suffit donc pas: si vous voulez pouvoir charger votre bestiole sur place (en seulement quelques heures de jeu, la batterie se vide…), il va falloir commander un chargeur américain (qui lui gère parfaitement le 110-240V d’ailleurs, grrr).

3dsfu

Cependant, je n’ai pas tenté de brancher mon chargeur européen avec adaptateur sur une prise américaine pour voir ce que ça fait. Si les risques de brancher un appareil sur un voltage supérieur à celui pour lequel il a été fabriqué semblent évidents, je ne m’y connais pas suffisamment en électricité pour dire avec certitude ce que ça fait lorsqu’on le branche sur un voltage inférieur… Étant donné que dans ce cas, c’est un appareil chargé de convertir du 220V en 5V, j’imagine qu’avec du 110V en entrée, la baisse de tension est trop forte et ça ne casse rien, ça n’a juste aucun effet. Mais ce n’est pas moi qui essayerai 🙂

Deuxième problème: l’eShop. Une fois mon chargeur reçu, j’ai pu recharger ma console et la faire se connecter au réseau Wi-Fi de mon appartement comme prévu. Sauf que là, stupeur et tremblements ! Aller sur le net avec le navigateur Web de la console marche bel et bien, mais en revanche, impossible de se connecter à la moindre chose qui fasse appel au réseau virtuel de Nintendo, c’est-à-dire: mise à jour de la console, mise à jour de la place Mii, l’eShop, et, par exemple, la fonction de jeu en ligne de Animal Crossing: New Leaf. Code d’erreur: 005-4270. Et là, après avoir constaté sans surprise que le site web de Nintendo n’est d’aucune aide, une frénésie de recherche commence…

J’ai d’abord cru que l’eShop était zoné. Je savais jusqu’alors que la 3DS était zonée (ou region-locked), c’est-à-dire que par exemple un jeu 3DS américain ne pourra pas être lu sur une console européenne et vice-versa, mais c’est une contrainte dont je ne m’étais jamais vraiment soucié… Ma première réaction fut alors de laisser tomber en songeant que le réseau virtuel de Nintendo était lui aussi limité à la zone géographique de la console: que pour une console européenne, ça ne marchait plus du tout hors de l’Europe pour la mienne, par exemple.

Ce n’était pas le même message pour moi, mais dans tous les cas, c’est la panique

Pourtant, certains trucs étaient bizarres: déjà nombre de gens sur Internet ont déclaré arriver à se connecter à l’eShop à l’étranger, et surtout, aucune trace nulle part d’un quelconque zonage de l’eShop: n’importe quelle console est censée pouvoir y accéder depuis n’importe où (ça paraît évident, avec le recul !).

C’est là que, en passant, j’ai appris une chose un peu subtile: l’eShop est zoné, mais uniquement du point de vue de la console. Qu’est-ce que ça veut dire ? Simplement que oui, l’eShop est accessible partout, mais que quel que soit l’endroit où vous y avez accès, vous n’aurez accès qu’à votre eShop (l’eShop du pays d’origine de la console), et pas celui du pays où vous séjournez (exemple: le Canada). Toutefois, les « zones » dans lesquelles sont comprises les 3DS (Europe, Amérique etc…) comportent plusieurs pays, et ça, il est possible de le changer dans les paramètres de la console. Une 3DS européenne peut donc se connecter à l’eShop anglais (par exemple), mais pas au canadien. Beaucoup de gens font ça car au sein même d’une zone, les différences de contenu entre eShops peuvent être flagrantes (par exemple, l’eShop anglais est de loin le mieux achalandé d’Europe).

Enfin bref, c’est, au final, à peu près sans rapport avec le problème que j’ai rencontré.

J’ai finalement trouvé la solution au détour d’un forum: après avoir constaté avec horreur que mon routeur n’est même pas dans la liste des « routeurs compatibles Nintendo », j’ai tenté, dans les configurations du routeur, de désigner comme serveurs DNS primaire et secondaire ceux de Google (8.8.8.8 et 8.8.4.4).

Et… ça a marché. Pour une raison qui m’échappe un peu, on dirait que les DNS par défaut du FAI d’ici semblent donner du mal à l’eShop Nintendo, mais que ceux de Google marchent parfaitement. En tout cas, c’est un problème réglé de plus…

Comme quoi, on est jamais à l’abri d’ennuis avec ces nouvelles technologies, ralala !

Bon, si je continuais à écrire des articles sur le Québec, plutôt que d’y jouer, tiens…

Liens utiles

Les routeurs compatibles Nintendo

Nintendo 3DS eShop Issues

Accessing e-Shop from overseas question

Soon-to-be (overseas) NA 3DS owner. Couple questions…

7 réflexions au sujet de « Québec: petite parenthèse sur la Nintendo 3DS »

    1. Pando Auteur de l’article

      N’empêche, ton commentaire m’a donné envie de retourner bidouiller ces trucs, et dans la config du routeur, dans une autre rubrique, il propose d’utiliser les serveurs DNS de l’ISP. J’ai essayé, et ça marche… Le truc sioux en fait, c’est que l’adresse des serveurs n’apparaît que quand on coche le truc, sinon les champs sont grisés et vides. Bref, au revoir les DNS de Google du coup… 🙂

      Répondre
  1. chris

    le chargeur europeen marche tres bien au Canada comme tous les chargeurs d’ailleurs, tel, appareil photo, ordi, etc. J’y suis actuellement et je ne me suis jamais posé la question avant de brancher un chargeur, tu as dépensé de l’argent pour rien…

    Répondre
    1. Pando Auteur de l’article

      Oh ! Et bien c’est bon à savoir. Merci !
      (Et pour l’argent perdu, et bien, heureusement on est pas encore à ça près… 🙂 )

      Répondre
    1. Pando Auteur de l’article

      Bonjour,

      la réponse est non ! Contrairement à la DS, la 3DS est zonée, donc les jeux US ne marchent pas sur une console euro et vice-versa.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.