[Review] H.P. Lovecraft et A. Derleth – Légendes du Mythe de Cthulhu I: L’appel de Cthulhu (Pocket)

Cette revue est publiée en parallèle de celle que j’ai écrite sur le site Babelio.

appel_de_ktulu_couv

Ce livre paru sous le titre « L’appel de Cthulhu » est, comme son titre ne le dit pas, une édition de plusieurs nouvelles d’auteurs divers ayant écrit sur l’univers créé par Lovecraft, regroupés en neuf nouvelles dont, malgré ce qu’on pourrait penser, seule celle éponyme (le culte Appel de Cthulhu, par Lovecraft himself en tête de recueil) parle réellement de Cthulhu, la créature, les autres histoires se contentant de partager le même univers.

Je disais donc que comme le titre ne le dit pas, nous avons ici affaire à bien plus que juste Lovecraft et Derleth, puisque voici la liste des nouvelles incluses dans ce recueil:

  • H.P. Lovecraft – L’Appel de Cthulhu
  • Clark Ashton Smith – Talion
  • Clark Ashton Smith – Ubbo-Sathla
  • Robert E. Howard – La pierre noire
  • Frank Belknap Long – Les Chiens de Tindalos
  • Frank Belknap Long – Les Mangeuses d’Espace
  • A. Derleth – L’Habitant de l’ombre
  • A. Derleth – Au-delà du seuil
  • Robert Bloch – Le tueur stellaire

Toute une brochette d’auteurs et de nouvelles plus ou moins connus dans le cercle de Lovecraft, donc.

ubbosathla

Ubbo-Sathla

Comme je le disais plus haut, ceux qui s’attendent à un recueil centré sur le Grand Ancien Cthulhu seraient probablement déçus de ce point de vue. Cthulhu, à part dans la nouvelle-titre, n’est que parfois mentionné et les histoires proposées n’ont, au final, rien à voir avec lui.

Et pourtant il serait dommage de s’en priver: on a là un recueil éclectique d’auteurs inspirés par Lovecraft et qui ont apporté des contributions non négligeables à son univers, je pense notamment au « Ubbo-Sathla» de C.A. Smith, ou Frank B. Long dont on retrouve dans ce recueil une, sinon la nouvelle la plus célèbre, « Les Chiens de Tindalos », qui comme vous le verrez si vous allez faire un tour sur google images, ont inspiré bon nombre de fans de Lovecraft. J’ai été notamment surpris par la nouvelle de Robert E. Howard (connu par ailleurs pour être l’auteur de Conan), La Pierre Noire, finalement bien plus violente que ce à quoi nous ont habitué les auteurs comme Lovecraft.

tindalos3

Un Chien de Tindalos

Dans l’ensemble, c’est un plaisir de constater que chaque auteur a abordé le Mythe de manière très personnelle.

Je mettrais un bémol personnel sur les histoires d’August Derleth, dont j’ai sauté les nouvelles au bout de quelques pages. En effet, sa «manichéisation» du Mythe et sa «classification» des créatures de Lovecraft selon les éléments primordiaux ne m’intéressent absolument pas, il me semble que cela dénature complètement le Mythe que Lovecraft a créé, cela ne colle pas. Mais après tout, Derleth ayant été très catholique, c’était une partie intégrante de « sa » réécriture personnelle du Mythe. Personnellement, je n’aime pas.

De plus, nous avons dans ce genre de recueil l’occasion de comparer le style de plusieurs auteurs différents, mais écrivant tous sur le Mythe de Cthulhu. Force est ici de constater que Derleth était le seul à tenter d’imiter le style de Lovecraft, et il n’a, d’après moi, que partiellement réussi, et ses textes sont moins retors, ne montent jamais autant en puissance que ceux de Lovecraft. Si Derleth a beaucoup fait pour Lovecraft et son oeuvre (il a notamment fondé la maison d’édition Arkham House pour publier et faire connaître les oeuvres du Mythe de Cthulhu), il était malheureusement un auteur assez médiocre et il existe un consensus dans une partie de la communauté des fans de Lovecraft sur le fait que ses apports au Mythe n’auraient pas dû être considérés comme canon (c’est-à-dire faisant partie intégrante de la « version officielle »).

(Voilà, mon brûlot sur Derleth est terminé, rangez le vitriol 🙂 )

Pour conclure, je dirais que si vous souhaitez découvrir Lovecraft et / ou les auteurs qui s’en sont inspirés, ce recueil donne une excellente vision d’ensemble avec des textes d’une grande qualité générale.

On aime:

  • H.P. Lovecraft – L’appel de Cthulhu : sinon, on aurait probablement pas lu ce recueil !
  • Clark Ashton Smith – Ubbo-Sathla : l’histoire d’un Dieu du Mythe de Cthulhu, racontée par un autre auteur que Lovecraft.
  • Frank Belknap Long – Les Chiens de Tindalos : la nouvelle culte de F. B. Long, qui d’après moi mérite son succès. A dire vrai, cela aurait tout à fait pu être dans un autre univers que celui de Cthulhu, mais les Chiens de Tindalos y ont tout à fait leur place
  • Robert E. Howard – La pierre noire : Si le style d’Howard est très différent de celui de Lovecraft, beaucoup plus violent, on se surprend à penser que finalement, ce genre d’histoire correspondrait tout à fait au Mythe de Cthulhu, et c’est pourquoi cette nouvelle m’a agréablement surpris au final (même si j’ai eu du mal à finir de lire !)

On aime moins:

  • August Derleth

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.