Archives de l’auteur : Pando

A propos Pando

Pando est un gentleman panda qui aime programmer sur son ordinateur, particulièrement des applications en rapport avec le monde de la modélisation 3D et de l'image de synthèse. Il aime aussi parler de ses coups de coeur littérature, musique et cinéma. Twitter Page perso

Cinéma : Lost Highway, un Faust moderne

Disclaimer : cet article est une analyse du film Lost Highway de David Lynch. C’est-à-dire qu’il en décortique le fonctionnement et, pour ce faire, en révèle une bonne partie de l’intrigue.

Si vous ne l’avez pas encore vu et que vous ne souhaitez pas vous faire gâcher le film, vous devriez le voir d’abord, puis revenir ensuite.

Lisez à vos risques et périls !

J’ai revu l’autre jour Lost Highway de David Lynch, sorti en 1997, car cela devait bien faire dix ans que je ne l’avais pas regardé ; le film a déjà vingt-et-un ans aujourd’hui ! D’ailleurs cela se voit aux technologies qui pourraient aujourd’hui paraître ringardes, comme les énormes téléphones portables ou caméras à la qualité d’image douteuse utilisés dans le film. Toute une époque !

Le film constitue pour moi le premier volet d’un triptyque de films chez David Lynch que je pourrais baptiser « Cauchemars dans la ville ». Il fut suivi par un de ses films les plus connus, Mulholland Drive, et le troisième, Inland Empire, ayant tous les trois comme point commun une intrigue à propos de personnages victimes d’événements étranges dans un environnement urbain et américain ayant trait au(x) monde(s) du spectacle.

Lire la suite

Heart.BiTS

Cette année, j’ai participé pour la première fois au prix René.e Barjavel.le, le concours de nouvelles du festival de la science-fiction de Lyon, Les Intergalactiques, qui a lieu tous les ans.

J’ai été agréablement surpris d’apprendre que j’ai failli gagner : en effet, j’ai été mentionné pendant la remise des prix pour ma nouvelle « Heart.BiTS » 🙂 Et pour moi, finir « deuxième », en quelque sorte, avec un seul texte à mon actif, face à d’autres concurrents ayant déjà publié romans et recueils, plutôt pas mal. Pour information, la gagnante est Céline Maltère pour sa nouvelle « La Coupole ». Je vous laisse chercher son parcours si ça vous intéresse.

Comme le texte a été écrit en partie pour répondre au thème du concours (« Lettre ouverte aux vivant.e.s qui souhaitent le rester »), difficile de le réutiliser tel quel, je me demandais un peu quoi en faire… Mais comme certaines personnes souhaitent le lire, j’ai décidé de l’ « auto-publier » sur mon blog.

Pour ceux qui ne s’embarrassent pas des détails, vous trouverez le texte tel que je l’ai envoyé au jury sur ce fichier PDF : cliquez ici. Le seul ajout que j’y ai apporté est mon nom.

Pour les autres, je continue de radoter un peu plus bas.

Lire la suite

Python caveats

Working with Python on and off for years now, I had the… opportunity to be the victim of a number of pitfalls inherent to the language, with some of them having caused weird bugs and hard-to-track issues, mostly due to my lack of Python knowledge.

In order to remember them, and perhaps to help you too, reader, if you don’t know them, here are some of my all-time favorites !

Lire la suite

La fête est finie : Une réponse à VICE

Je lis Vice de temps en temps, surtout pour leurs reportages déjantés et abordant parfois un point de vue décalé et intéressant. Et puis parfois, il y a ce que j’appelle les « articles ouin-ouin », ceux dans lesquels un journaliste nous explique pourquoi notre génération (laquelle en fait ? les Y ? les Z ? les W ? On ne sait pas trop) est trop doomed et que mourir d’une overdose d’héroïne demain (ou équivalent) est encore la moins pire chose qui puisse nous arriver pour abréger nos souffrances (en substance. Héroïne, substance… Tu l’as ? Héhéhé).

Une expérience de pensée que je souhaitais faire depuis un moment, c’est un « droit de réponse » d’un des principaux intéressés (un membre de la génération décrite, quoi) à un de ces articles. Déconstruisant les affirmations faciles, les quelques sophismes, et certaines vérités, je me suis rendu compte que je suis parfois d’accord avec certaines choses, pas d’accord sur d’autres que je pensais consensuelles, et parfois pour des raisons inattendues.

La fréquentation de ce petit blog n’a rien à voir avec celle de VICE mais voilà à quoi cela pourrait ressembler. 🙂  Je réponds à cet article : Notre génération ne sait plus quand s’arrêter de faire la fête.

Petite précision d’emblée : je sais bien que le ton acidulé de Vice est le plus souvent un brin sarcastique et pas totalement sérieux. Cette réponse se veut dans le même ton, ne prenez pas tout ce que j’écris au premier degré le plus strict.

Et je sais aussi que l’auteur d’origine est anglais et ne décrit peut-être pas le même monde que moi, mais je pense qu’il y a suffisamment de similitudes pour que la réponse soit pertinente.

Conversation virtuelle avec un journaliste qui ne la lira probablement jamais, et qui ne doit de toute façon même pas lire le français.

Lire la suite

Twin Peaks, le retour : Is it future or is it past ? Les deux mon capitaine

Terminée il y a quelques semaines à peine, la dernière saison de Twin Peaks, la série télé phare de David Lynch et Mark Frost dans les années 90 a déjà beaucoup fait parler d’elle. Si son accueil général est mitigé (les audiences sont mauvaises), les fans de la série et de David Lynch en général (dont moi !) sont aux anges avec ces dix-huit nouveaux épisodes où le réalisateur a pu déchaîner son style de réalisation si particulier.

Retour sur le retour (ah !) au pays halluciné des démons en costard qui parlent à l’envers et de la mystérieuse Black Lodge, ce lieu mystique au sol en zigzag et aux rideaux rouges…

Cet article contient des révélations sur la nouvelle saison et les anciennes, si vous voulez regarder la série sans rien connaître de l’intrigue, ne lisez pas !

Lire la suite

Two dangers of modern C++

I’d like to talk here about two not-so-new features of C++ (auto types and lambda functions) that managed to bite me recently, even though I thought I knew them well enough (I still do!).

According to me, it doesn’t show that one should ditch them into oblivion and never use them (but some people make their life easier by doing so), but clearly that they should be handled with care, as they more or less act as syntactic sugar on C++ type system, which can be, unfortunately, both overly rigid (which is why we use them in the first place) and overly flexible (which is usually why bugs get in our way).

Let’s get to the point.

Lire la suite

Lecture : Dr Bloodmoney de Philip K. Dick

 

Cette critique est une version un peu modifiée de celle que j’ai écrite sur Babelio.

Dr Bloodmoney (dont le titre final « Dr. Bloodmoney, or How We Got Along After the Bomb » aurait été inspiré du « Dr. Strangelove or: How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb » de Stanley Kubrick) est un roman de science-fiction écrit par Philip K. Dick publié en 1965.

Il ne s’agit pas de son roman le plus connu, mais à sa lecture, on s’aperçoit assez rapidement qu’il s’agit d’une des œuvres séminales du genre post-apocalyptique, tant sa structure, les thèmes abordés et son style particulier ont très probablement inspiré nombre de productions ultérieures du même genre.

Lire la suite

Namasté, pas forcément ma tasse de thé

Le week-end dernier, j’étais en visite à Bordeaux à l’occasion de la huitième édition du « super-concert » de psy-trance Namasté qui y avait lieu, dont j’avais notamment entendu parler du fait de la venue de Secret Vibes et Juno Reactor. (deux groupes qu’ils sont bien ! Peut-être le sujet d’un prochain « Lumière sur » ?)

Pour être bref, j’en suis ressorti avec un souvenir assez mitigé, pour plusieurs raisons. Et à l’heure de donner un avis sur ce show, je me suis rendu compte qu’en fait, il y avait pas mal à dire et que ça prendrait sûrement un article entier, donc le voici.

namaste

Logo du Namaste

Lire la suite