Archives pour la catégorie Feedback

Une catégorie pour tous les articles « J’ai lu _tel bouquin_ et je suis revenu pour vous en parler ».

Heart.BiTS

Cette année, j’ai participé pour la première fois au prix René.e Barjavel.le, le concours de nouvelles du festival de la science-fiction de Lyon, Les Intergalactiques, qui a lieu tous les ans.

J’ai été agréablement surpris d’apprendre que j’ai failli gagner : en effet, j’ai été mentionné pendant la remise des prix pour ma nouvelle « Heart.BiTS » 🙂 Et pour moi, finir « deuxième », en quelque sorte, avec un seul texte à mon actif, face à d’autres concurrents ayant déjà publié romans et recueils, plutôt pas mal. Pour information, la gagnante est Céline Maltère pour sa nouvelle « La Coupole ». Je vous laisse chercher son parcours si ça vous intéresse.

Comme le texte a été écrit en partie pour répondre au thème du concours (« Lettre ouverte aux vivant.e.s qui souhaitent le rester »), difficile de le réutiliser tel quel, je me demandais un peu quoi en faire… Mais comme certaines personnes souhaitent le lire, j’ai décidé de l’ « auto-publier » sur mon blog.

Pour ceux qui ne s’embarrassent pas des détails, vous trouverez le texte tel que je l’ai envoyé au jury sur ce fichier PDF : cliquez ici. Le seul ajout que j’y ai apporté est mon nom.

Pour les autres, je continue de radoter un peu plus bas.

Lire la suite

Twin Peaks, le retour : Is it future or is it past ? Les deux mon capitaine

Terminée il y a quelques semaines à peine, la dernière saison de Twin Peaks, la série télé phare de David Lynch et Mark Frost dans les années 90 a déjà beaucoup fait parler d’elle. Si son accueil général est mitigé (les audiences sont mauvaises), les fans de la série et de David Lynch en général (dont moi !) sont aux anges avec ces dix-huit nouveaux épisodes où le réalisateur a pu déchaîner son style de réalisation si particulier.

Retour sur le retour (ah !) au pays halluciné des démons en costard qui parlent à l’envers et de la mystérieuse Black Lodge, ce lieu mystique au sol en zigzag et aux rideaux rouges…

Cet article contient des révélations sur la nouvelle saison et les anciennes, si vous voulez regarder la série sans rien connaître de l’intrigue, ne lisez pas !

Lire la suite

Lecture : Dr Bloodmoney de Philip K. Dick

 

Cette critique est une version un peu modifiée de celle que j’ai écrite sur Babelio.

Dr Bloodmoney (dont le titre final « Dr. Bloodmoney, or How We Got Along After the Bomb » aurait été inspiré du « Dr. Strangelove or: How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb » de Stanley Kubrick) est un roman de science-fiction écrit par Philip K. Dick publié en 1965.

Il ne s’agit pas de son roman le plus connu, mais à sa lecture, on s’aperçoit assez rapidement qu’il s’agit d’une des œuvres séminales du genre post-apocalyptique, tant sa structure, les thèmes abordés et son style particulier ont très probablement inspiré nombre de productions ultérieures du même genre.

Lire la suite

[Review] H.P. Lovecraft et A. Derleth – Légendes du Mythe de Cthulhu I: L’appel de Cthulhu (Pocket)

Cette revue est publiée en parallèle de celle que j’ai écrite sur le site Babelio.

appel_de_ktulu_couv

Ce livre paru sous le titre « L’appel de Cthulhu » est, comme son titre ne le dit pas, une édition de plusieurs nouvelles d’auteurs divers ayant écrit sur l’univers créé par Lovecraft, regroupés en neuf nouvelles dont, malgré ce qu’on pourrait penser, seule celle éponyme (le culte Appel de Cthulhu, par Lovecraft himself en tête de recueil) parle réellement de Cthulhu, la créature, les autres histoires se contentant de partager le même univers.

Lire la suite

[Review] H.P. Lovecraft et A. Derleth – Le rôdeur devant le seuil (roman, J’ai Lu)

Cette revue est publiée en parallèle de celle que j’ai écrite sur le site Babelio.

RodeurDevantLeSeuil

Le rôdeur devant le seuil est un roman qu’August Derleth, grand ami de Lovecraft, termina à partir d’un manuscrit de ce dernier, c’est pourquoi le roman porte le nom des deux auteurs.

Que peut-on en dire ?
Déjà que c’est un roman très proche de celles qu’a déjà écrit Lovecraft: il est ici question d’envoûtements et d’invocations de créatures maléfiques, mais le style et l’histoire sont globalement en-dessous que ce à quoi Lovecraft avait habitué ses lecteurs.

Lire la suite

[Review] H.P. Lovecraft – Par-delà le mur du sommeil (recueil, Folio SF)

Cette revue est publiée en parallèle de celle que j’ai écrite sur le site Babelio.

par-dela-le-mur-du-sommeil-92549« Par-delà le mur du sommeil » de Folio SF est un recueil de nouvelles contenant les histoires suivantes : Par-delà le mur du sommeil, Les rats dans les murs, Le monstre sur le seuil, Celui qui hantait les ténèbres et l’Affaire Charles Dexter Ward, à savoir que cette dernière, l’histoire la plus longue jamais publiée par Lovecraft, constitue les deux tiers du livre (environ 200 pages).

Lire la suite

[Review] H.P. Lovecraft – Les Montagnes Hallucinées (recueil, Hélios)

Cette revue est publiée en parallèle de celle que j’ai écrite sur le site Babelio.

lesmotagneshallucinees

Le recueil Les Montagnes Hallucinées paru aux éditions Hélios est composé de six nouvelles: Dagon, La Cité sans Nom, Prisonnier des pharaons, L’appel de Cthulhu, Les Montagnes Hallucinées et Dans l’abîme du temps.

Lire la suite

[Review] H.P. Lovecraft : La Couleur tombée du Ciel (recueil, Folio SF)

Pendant les prochains mois, toutes les deux semaines, une note programmée de revue d’un livre ou d’un recueil de nouvelles de H.P. Lovecraft apparaîtra. Ces revues ont été prises et modifiées depuis celles que j’ai écrites sur le site Babelio.

CVT_La-Couleur-tombee-du-ciel_1661

La Couleur tombée du ciel est un recueil de quatre nouvelles: la Couleur tombée du ciel, l’Abomination de Dunwich, Celui qui chuchotait dans les ténèbres et le Cauchemar d’Innsmouth.

Lire la suite

Cinéma: 24 Hour Party People

Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas regardé un bon film 🙂

Poster

Poster

24 Hour Party People (ou 24HPP) est un film britannique réalisé par Michael Winterbottom et nominé au Festival de Cannes en 2002. Le film emprunte son titre à une chanson des Happy Mondays, un groupe au centre du sujet du film. 🙂

Lire la suite